Les Chinchillas

Les Chinchillas

Les infections nutritionnelles

LE SCORBUT

 

Le chinchilla, comme le cobaye, est complètement dépendant de l'apport alimentaire en vitamine C : il ne sait pas la fabriquer. Une carence en vitamine C se manifeste par des troubles locomoteurs avec une faiblesse généralisée, une diminution de l'appétit parfois associés à de la douleur au niveau des articulations. On observe également de la diarrhée, des lésions au niveau de la bouche, un amaigrissement et un syndrome coryza. L’évolution se fait en quelques semaines vers la mort.
Le traitement consiste en l'administration injectable de vitamine C.
En prévention, il faut vérifier que l'alimentation contienne suffisamment de vitamine C, et complémenter dans l'eau de boisson (200 à 400 mg/litre d’eau) le cas échéant.



17/06/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi